Accueil du site / Home_fr / Actualités / Activites culturelles / Festival de Spa : ouvrez les oreilles !

La SACD soutient les rencontres et les lectures d’auteurs au Festival de Spa 2015. Le frère de Simenon a-t-il réellement disparu ? Comment passe-t-on du théâtre Nô à l’adaptation d’un mystérieux roman publié 30 ans après son écriture ? La BD offre-t-elle une résilience à l’enfant abusé ? Toutes les réponses en août dans cette ville d’eau que fréquenta Casanova.

Festival de Spa

Du 8 au 15 août 2015, au Festival de Spa, la SACD vous propose de rencontrer des auteurs et des adaptateurs de textes pour la scène. Elle vous invite également à entendre des textes inédits en lecture. Au total, sept personnalités différentes dévoilent un pan de leur monde, parfois obscur, comme ceux de Jean Louvet et de Patrick Roegiers, parfois pudiquement autobiographique (les confessions d’Olivier Ka et de son personnage victime d’abus sexuel) ou alors sans distanciation aucune : dans Alzheipère de Xavier Benout les deux protagonistes ont gardé leurs prénoms d’origine. Envie de nous interpeller, de partager ? Des membres de la Maison des Auteurs seront présents, n’hésitez pas !

Lectures

Tournée générale

Jean Louvet livre sa dernière création. Elle sera lue le 10 août 2015 à 15h30 à la Salle des Fêtes. L’un des personnages sera incarné par Armand Delcampe, qui fut longtemps directeur de l’Atelier Jean Vilar à Louvain-la-Neuve. Dans Tournée générale, Jean Louvet fait se croiser deux hommes à la terrasse d’un café. L’un d’eux est professeur, comme l’auteur le fut. Il attend l’un de ses anciens élèves. L’occasion de voir son investissement dans l’éducation salué ?

L’autre Simenon

Patrick Roegiers sonde depuis longtemps les plaies de la Belgique. Le 13 août 2015, à 15h30 à la Salle des Fêtes, on pourra découvrir un texte inédit de l’auteur de La spectaculaire histoire du roi des Belges, qui frôle ici d’une plume noire le mythe Simenon. Georges, régulièrement soupçonné de sympathies envers l’extrême droite, avait un frère, Christian. Celui-ci s’est ouvertement engagé dans le rexisme et la collaboration. Mais après avoir participé à la "tuerie de Courcelles", Christian Simenon a disparu. Dans L’autre Simenon, les convictions font mal.

Alzheipère

Lassé de la galère de comédien et des "pâtes au beurre", Xavier Benout est devenu ébéniste. Jusqu’aux pertes de mémoire, à la désorientation, jusqu’à cet alzheipère qui l’a ramené à l’écriture, sans fard, des dialogues que l’on entretient avec un parent dont l’esprit meurt sous nos yeux. À entendre à la Salle des Fêtes, à 15h30 le 15 août 2015.

Rencontres

Annette Brodkom

Fondatrice de la Compagnie du Simorgh, formée au Japon au théâtre Nô, Annette Brodkom présente à Spa la mise en scène et l’adaptation qu’elle a réalisée de L’homme semence. Écrit au début du 20ème siècle par une certaine Violette Ailhaud, le manuscrit original a été transmis de génération en génération. Publié en 1952 par une descendante de l’écrivaine, ce court récit retrace le serment passé entre les femmes d’un village déserté par la guerre : sur leur foi, elle se partageraient le premier homme qui entrerait sur leur territoire "pour la vie de leur ventre".
Le 8 août 2015, à 15h30, Salle des Fêtes.

Fabrice Gardin

Auteur et metteur en scène de Destin, Fabrice Gardin présentera ce dialogue entre deux femmes, deux classes sociales, deux générations. La pièce est créée et co-produite par le Festival.
Le 9 août, à 15h30, Salle des Fêtes.

Olivier Ka

Avec Olivier Ka, il est question de rencontrer un "écriveur de choses", de choses multiples d’ailleurs, dont un scénario de bande dessinée autobiographique. Un jeune garçon issu d’une famille libertaire est envoyé en colonie de vacances. Il y sera victime d’attouchements. La BD a donné lieu au spectacle Pourquoi j’ai tué Pierre, présenté dans le cadre du festival cet été, mais déjà plébiscité à Huy en 2013 (Coup de Coeur de la presse) et nommé aux Prix de la Critique 2014.
Le 11 août 2015, à 15h30, à la Salle des Fêtes.

Suzanne Emond

Fille de Paul Emond, Suzanne Emond a co-fondé la Compagnie des Chercheuses d’or. Au Festival, elle présente Et devant moi le monde, une déconstruction du mythe de Lolita, dont elle a assuré l’écriture et la mise en scène.
Le 11 août 2015, au Salon Gris, à 19h45 (après la représentation).

Dans la même rubrique

Liens utiles