La SCAM est une société de gestion de droits d’auteurs spécialisée dans la littérature, le documentaire cinéma, tv et radio, l’illustration et le multimédia non fictionnel. À l’échelle internationale, elle rassemble quelque 30.000 membres, dont elle protège, négocie, perçoit, gère et répartit les droits. 2.000 d’entre eux résident en Belgique.

L’origine de la SCAM remonte à la fondation de la Société des Gens de Lettres (SGDL) en 1838, lorsque les Honoré de Balzac, Émile Zola, Victor Hugo, Alexandre Dumas et autres auteurs feuilletonistes éprouvent le besoin de se fédérer pour la perception et la répartition de leurs droits dans la presse de l’époque (voir historique de la SCAM). C’est cette société que rejoindront aussi les commentateurs des premiers documentaires cinématographiques, suivis par les réalisateurs de documentaires radiophoniques puis télévisés. L’évolution de la législation sur la perception des droits d’auteurs incitera plusieurs de ses membres à fonder la Société civile des Auteurs multimédia en 1981, laissant la SGDL poursuivre sa mission associative d’encouragement à la création et de défense des intérêts des auteurs.

La SCAM est une société plurinationale sans but lucratif avec un siège social à Paris et des « délégations » (succursales) dans différents pays. Elle est directement présente en Belgique, en France, au Luxembourg, à Monaco, aux Pays-Bas et au Canada. Elle a également conclu des accords de réciprocité avec plusieurs sociétés d’auteurs étrangères pour y assurer la représentation de ses membres dans d’autres pays.

De nombreux auteurs célèbres ont choisi d’adhérer à la SCAM à travers le monde, dont Henri Alekan, Pierre-André Boutang, Charles Brabant, Cabu, Alain Cavalier, Jean-Xavier de Lestrade, Raymond Depardon, Pierre Dumayet, Marguerite Duras, Théo Fleischman, Franquin, William Karel, Claude Lanzmann, Maurice Maeterlinck, Chris Marker, Frédéric Mitterrand, Nicolas Philibert, Plantu, François Reichenbach, Alain Resnais, Jean Roba, Jean Rouch ou Agnès Varda…

La SCAM est gérée par et pour les auteurs. Chaque année des auteurs sont élus au Conseil d’Administration à Paris, ainsi qu’au Comité belge. Ce comité valide, avec l’administration, la politique de la société pour le territoire belge. Il est également compétent pour toutes les matières liées à l’action culturelle. Il est composé de 12 auteurs élus pour 4 ans par l’Assemblée générale des auteurs résidant en Belgique. Le Comité belge de la SCAM est assisté par trois commissions consultatives (audiovisuelle, sonore et littéraire).

La SCAM offre aux auteurs de nombreux services liés à leur parcours professionnel :
- elle perçoit les droits d’auteurs et les répartit ;
- elle propose un conseil juridique gratuit pour la négociation des contrats ou pour les questions liées au statut social ou fiscal des auteurs ;
- elle se charge de la gestion collective des autorisations nécessaires pour l’utilisation des œuvres ;
- elle propose, dans le cadre de son programme d’action culturelle, des bourses de soutien aux projets, visant à encourager les auteurs dans leurs parcours de création, ainsi que des prix et des actions de promotion pour promouvoir leurs œuvres.

Elle entreprend enfin de nombreuses démarches, en Belgique comme à l’étranger, pour protéger les droits moraux et patrimoniaux de ses membres : lobbies politiques, négociations avec les opérateurs culturels, représentation au sein des organismes de concertation officiels…