Accueil du site / Home_fr / Actualités / Vie de la Maison des Auteurs / Le fait de n’avoir rien fait

Au côté de ses auteurs, engagés de multiples manières auprès des réfugiés, la SACD-Scam apporte son soutien financier aux associations ou collectifs qui se mobilisent.

Le fait de n’avoir rien fait

Aujourd’hui, il s’agit de porter assistance aux réfugiés, hommes, femmes, enfants, qui arrivent dans notre pays. Persuadés de la richesse de nos identités multiples et de nos différences, nous sommes évidemment solidaires de ces personnes qui ont fui la guerre, la persécution, la terreur politique, la misère. Ils ont affronté mille dangers, ont risqué leurs vies, traversant le désert et la mer. Aujourd’hui, ils sont chez nous, ils sont chez eux.

Nous demandons au gouvernement fédéral et aux autres autorités publiques du pays de tout mettre en œuvre pour les accueillir dignement, comme les générations précédentes ont été accueillies lors de la seconde guerre mondiale ou ont accueilli les réfugiés d’autres zones de conflit ou sinistrées. Nous vous demandons d’agir sans tarder.

Avec nos confrères européens, nous vous appelons à changer de politique d’asile, à ne pas trier les humains par catégories (acceptables et inacceptables), et à mettre au centre de vos actions à venir la dignité, le respect des droits humains - et en particulier ceux des minorités - la solidarité et l’assistance aux personnes.

Rien ne pourra jamais racheter le fait de n’avoir rien fait.


Pour les autrices et auteurs de la SACD-Scam,

Inès Rabadan, Présidente du Comité belge de la SACD
Paola Stévenne, Présidente du Comité belge de la Scam

Au côté de ses auteurs, engagés de multiples manières auprès des réfugiés, la SACD-Scam apporte son soutien financier aux associations ou collectifs qui se mobilisent. La Maison des Auteurs appelle également à signer la pétition européenne en leur faveur.

Dans la même rubrique

Liens utiles