Imprimer / + / -

Bernard Halut

Réalisateur/scénariste cinéma et télévision

« Au-delà de la perception et du versement des droits d’auteur dont je serais incapable de m’occuper individuellement, la SACD est à mes yeux un vrai syndicat d’auteurs qui défend leurs droits mais aussi leur avenir en anticipant les problèmes sans cesse renouvelés que nous réserve l’évolution du paysage audiovisuel de plus en plus virtualisé.

Concrètement, il y a quelques années, la SACD m’a octroyé une bourse pour aller au Fipa à Biarritz présenter un de mes projets de série télévisée et pour rencontrer des professionnels de l’audiovisuel français. Cet échange a été très motivant pour ma carrière et essentiel pour élargir mon horizon professionnel.

J’ai aussi pu bénéficier régulièrement des conseils juridiques de la SACD avant de signer des contrats avec des producteurs. J’ai aussi participé à un séminaire de négociation de contrats, proposé par la SACD, au cours duquel j’ai découvert plein de trucs et astuces bien utiles dans les contacts avec les producteurs et distributeurs.

J’ai répondu également à de nombreuses invitations à des activités culturelles où la SACD était partenaire et ce sont toujours des débats très intéressants pour l’avenir de notre travail.

Grâce à la ténacité de la SACD, depuis peu de temps, le droit d’auteur bénéficie enfin d’un système de taxation juste alors que pendant des années mes droits, comme ceux de tous les auteurs belges étaient taxés au tarif maximum.

Le gestion financière que défend la SACD garantit aux auteurs d’avoir un retour financier pour leurs oeuvres ce qui est essentiel pour permettre aux auteurs de pouvoir vivre de leur créativité.

Dans mon cas spécifique , le droit auteur a été un stimulant supplémentaire à la créativité de mon écriture pendant les 15 années de Bla-Bla. J’aurais pu me contenter de simplement réaliser les émissions pour la RTBF, sans plus. Grâce à ce stimulus financier qui s’est ajouté à ma passion artistique, j’ai eu la motivation d’offrir plus à la RTBF en créant un personnage très populaire et de très nombreuses histoires qui ont fait la notoriété de la chaine publique belge au niveau de la jeunesse pendant toutes ces 15 dernières années. C’est donc un excellent moyen pour un opérateur culturel d’encourager ses auteurs à créer, à innover, à inventer, à s’investir à fond dans des projets qui, de ce fait, auront plus de chance d’avoir du succès que d’autres projets où les auteurs sont négligés financièrement et moralement (puisque en ne leur versant pas de droits d’auteurs, ils sont non reconnus comme auteurs à part entière). »

Bernard Halut est le réalisateur de l’émission « Ici Bla-Bla » (RTBF) et le créateur de son personnage principal, pour lequel il a écrit de très nombreux scénarii pendant 15 ans.
Il réalisa également, en 2010, le long-métrage « Miss Mouche », sélectionné entre autre au festival de Montreal, de Namur et de SaoPaulo et dont la sortie en salles est prévue en 2011 (distribué par BigBang).
Bernard halut prépare pour l’instant un nouveau long-métrage de fiction.

Retrouver le parcours de Bernard Halut et ses œuvres sur le portail en ligne des créateurs BELA